Les DESC

Généralités

Diplôme d’Etudes Spécialisées Complémentaires

 

Lors de votre cursus pour l’obtention du Diplôme d’Etudes Spécialisées (DES) de Médecine Générale, vous avez la possibilité de réaliser un Diplôme d’Etudes Spécialisées Complémentaires (DESC). Ce diplôme permet à un interne de suivre une formation supplémentaire et donne la possibilité d’exercer une nouvelle spécialité. 
La formation du DESC doit s’articuler avec celle du DES de Médecine Générale, sa réalisation devant se faire en partie au cours de l’internat. Pour terminer son DESC, un poste hospitalier est nécessaire à la fin de l’internat. Les diplôme réalisables sont répartis en deux catégories : le DESC de type I dit « non qualifiant », et le DESC de type II dit « qualifiant ».

Les DESC accessibles aux internes de Médecine Générale sont (présent à NANCY):

  • Addictologie – type I
  • Allergologie et immunologie clinique – type I
  • Andrologie – type I
  • Cancérologie – type I
  • Dermatopathologie – type I
  • Foetopathologie – type I
  • Hémobiologie-transfusion – type I
  • Médecine de la douleur et médecine palliative – type I
  • Médecine légale et expertises médicales – type I
  • Médecine du sport – type I
  • Médecine d’urgences – type I
  • Médecine vasculaire – type I
  • Nutrition – type I
  • Pathologie infectieuse et tropicale, clinique et biologique – type I
  • Pharmacologie clinique et évaluation des thérapeutiques – type I
  • Gériatrie – type II

Les DESC de type I (non qualifiants) :

Ils donnent une compétence. Leur durée est de deux ans, dont une année au cours de l’internat (sauf dérogation). Ils permettent une hyperspécialisation mais le jeune médecin conserve son titre de spécialiste en Médecine Générale.

Durée de 2 ans : 4 semestres dont 2 qui devront être réalisés au cours de l’internat dans des stages agréés pour le DESC correspondant, sauf dérogation du coordonnateur.

Exemple : Un interne en Médecine Générale qui passe un DESC de Médecine d’Urgence garde le titre de médecin généraliste lors de son inscription à l’Ordre des Médecins, spécialisé en médecine d’urgences. Il peut ainsi réaliser l’une ou l’autre de ces spécialités ou avoir un exercice mixte, en médecine générale et aux urgences..

Les DESC de type II (qualifiants) :

Ils sont qualifiants, c’est-à-dire qu’ils donnent accès à une nouvelle spécialité. Leur durée est de trois ans dont deux au cours de l’internat. Au moment de l’inscription à l’Ordre, la spécialité du DESC se substitue à la spécialité de médecin généraliste, sauf si le médecin demande à être inscrit en tant que spécialiste en Médecine Générale. Un seul DESC de type II est, à ce jour, accessible aux internes de Médecine Générale : le DESC de Gériatrie.

Durée 3 ans : 6 semestres dont 4 qui devront être réalisés au cours de l’internat dans des stages agréés pour le DESC correspondant, sauf dérogation du coordonnateur.

Pour s’inscrire à un DESC 2, l’interne devra avoir effectué avant la fin de son 5ème semestre, un semestre spécifique du DESC envisagé.

 

Exemple : Si l’interne s’inscrit au DESC de Gériatrie, il choisira au moment de l’inscription à l’Ordre de prendre le titre de gériatre ou celui de médecin généraliste. Il faut savoir que ce choix est définitif, c’est-à-dire que le médecin gériatre ne peut pas exercer la médecine générale en même temps. Il pourra éventuellement revenir à la médecine générale, après demande devant le Conseil de l’Ordre et avec une procédure à accomplir.

 Conseils :

Afin de mettre toutes les chances de votre côté pour la réalisation du DESC que vous souhaitez, il faut vous renseigner et prévoir à l’avance les stages à effectuer dans le cadre de la maquette de DESC, prendre contact avec le coordonnateur du DESC désiré et prévoir votre post-internat le plus tôt possible.

 Le tableau des DESC :

ISNAR-IMG édite chaque année un tableau récapitulatif des DESC qui référence l’accessibilité de l’ensemble des DESC disponibles aux internes de Médecine Générale dans chaque subdivision.

 A noter :

Avec la réforme du troisième cycle annoncée pour la rentrée 2017, les DESC sont amenés à disparaître, se transformant soit en DES, à choisir donc en fonction de son rang de classement aux ECN, soit en Formations Spécialisées Transversales (FST) accessibles à plusieurs DES.

 

Procédure d’inscription

En dernière année de DES, en même temps que l’inscription annuelle à votre DES auprès de la scolarité de la faculté de médecine, vous devez fournir :

  • un formulaire d’inscription rempli
  • l’autorisation d’inscription du coordonnateur du DESC, l’attestation de fonctions hospitalières pour le post-internat
  • un chèque du montant des droits à acquitter (frais pédagogiques + frais administratifs), à l’ordre de l’agent comptable de l’UHP Nancy 1 :
    • 161€ pendant l’internat (en plus de l’inscription en dernière année de DES)
    • 494,57€ en post internat

L’inscription à deux DESC (deux du groupe I ou un du groupe I et un du groupe II) est autorisé par l’arrêté du 26 janvier 2007 sous réserve de l’accord des coordonnateurs des DESC concernés.

Liens utiles

Allergologie

Allergologie et Immunologie clinique

Coordonnateur : Pr Kanny

I – Enseignements (150h environ)

A) Enseignements généraux

  • Méthodologie de l’évaluation des pratiques de soins et de la recherche clinique et épidémiologique en allergologie et en immunologie clinique.
  • Organisation, gestion, éthique, droit et responsabilité médicale en allergologie et en immunologie clinique.

B) Enseignements spécifiques

  • Physiopathologie des maladies à mécanisme immunitaire : allergies et hypersensibilités, auto-immunité, déficits immunitaires congénitaux et acquis.
  • Interactions entre le système immunitaire et les xénobiotiques.
  • Épidémiologie, caractéristiques cliniques et exploration clinique et biologique (avantages et limites des tests diagnostiques) des allergies et hypersensibilités, des déficits immunitaires, des pathologies auto-immunes et des troubles de l’homéostasie immunitaire (transplantation, syndrome lymphoprolifératifs et cancers, vaccinations, immunothérapie et immuno-intervention).
  • Modes d’action des thérapeutiques médicamenteuses ou immuno-biologiques et schémas thérapeutiques des pathologies allergiques, des syndromes dysimmunitaires et des pathologies touchant le système immunitaire.

II – Formation pratique

Quatre semestres dans des services agréés pour le diplôme d’études spécialisées complémentaires d’allergologie et immunologie clinique, dont au moins un semestre dans un service à orientation allergologique et au moins un semestre dans un service à orientation immunologique et clinique.

III – Modalités d’organisation à Nancy

Nombre de postes :

Modalités de selection :

Difficultés dans la réalisation de la maquette

Modalités de validation

Remarques diverses

Contact…

Cancérologie

Cancérologie

Coordonnateur : Pr Guillemin

Introduction

Le DESC comprend 5 options conférant des compétences différentes et complémentaires dans le domaine de la cancérologie :

  1. traitements médicaux des cancers
  2. chirurgie cancérologique
  3. réseaux de cancérologie
  4. biologie en cancérologie
  5. imagerie en cancérologie

Chaque option confère une compétence en cancérologie exclusivement dans la discipline d’origine et implique une formation à la pluridisciplinarité.

ATTENTION! Seule l’option « réseaux » est accessible
au DES de médecine générale

I – Enseignements (150h environ)

A) Enseignement de base

Il est constitué de 4 modules obligatoires quelle que soit l’option :

  • Épidémiologie, étiologie, biologie des cancers ;
  • Bilan préthérapeutique, méthodes de traitement spécifiques, stratégies thérapeutiques ;
  • Prévention-dépistages-surveillance et expression des résultats
  • Soins oncologique de support, oncogériatrie, éthique, responsabilité médicale et aspects juridiques

B) Enseignements optionnels

Deux enseignements à choisir parmi les suivants :

  • Anatomie pathologique et cytologie tumorale ;
  • Cinétique cellulaire et tumorale ;
  • Facteurs de croissance et cancers ;
  • Hormonologie des cancers ;
  • Immunologie des cancers ;
  • Radiobiologie ;
  • Douleur et soins palliatifs.

Et trois enseignements à choisir parmi les suivants, obligatoirement hors de la discipline d’organe dont vient éventuellement le candidat, et avec l’accord de l’enseignant coordonnateur du diplôme d’études spécialisées complémentaires :

  • Cancérologie cervico-faciale, thoracique et cutanée ;
  • Cancérologie mammaire et gynécologique ;
  • Cancérologie digestive et urologique ;
  • Cancérologie hématologique ;
  • Cancérologie du système nerveux central, des tumeurs osseuses et des parties molles ;
  • Oncologie pédiatrique.

II – Formation pratique

Deux semestres dans des services agréés pour le diplôme d’études spécialisées d’oncologie (lien vers la liste des services agréés) : option oncologie médicale ou oncologie radiothérapique ; et deux semestres dans des services de spécialités médicales ou chirurgicales, de pédiatrie ou de gynécologie-obstétrique à orientation cancérologique, agréés pour le diplôme d’études spécialisées complémentaires de cancérologie.

Les candidats titulaires du diplôme d’études spécialisées d’oncologie, option oncologie radiothérapique, doivent avoir effectué deux semestres dans des services agréés d’oncologie médicale, et réciproquement.

Les candidats titulaires d’un autre diplôme d’études spécialisées appartenant à la discipline spécialités médicales doivent avoir effectué un semestre au moins dans un service agréé de radiothérapie et un semestre au moins dans un service agréé d’oncologie médicale. Les candidats titulaires d’un diplôme d’études spécialisées appartenant à la discipline spécialités chirurgicales doivent avoir effectué, si possible durant l’internat, un semestre au moins dans un service agréé d’oncologie médicale ou de radiothérapie.

III – Modalités d’organisation à Nancy

Nombre de postes : création de postesen fonction de la demande.

Modalités de selection : sur entretien

Difficultés dans la réalisation de la maquette : la difficulté de réalisation de la maquette est l’exigence de stages en services agréés pour la Cancérologie. Le programme d’enseignement est inter-régional et national.

Modalités de validation : la validation est prononcée sur la réalisation de la maquette (nombre et qualité des stages) et le suivi des enseignements (9 modules) pour le post-internat, à définir selon candidats.

Contact : Pr F. Guillemin, Institut de Cancérologie de Lorraine, f.guillemin@nancy.fn

Douleur – palliatif

Médecine de la douleur – Médecine palliative

Coordonnateurs : Prs Barroche et Guillemin

I – Enseignements (180 h environ)

A)Objectifs généraux de l’enseignement

  • Apporter les connaissances fondamentales et transversales des concepts en matière de douleur, souffrance et soins palliatifs et leurs évolutions.
  • Connaissances des pratiques de soins pluridisciplinaires en soins palliatifs et dans la prise en charge de la douleur.
  • Considérations psychologiques, juridiques et éthiques ; responsabilité médicale dans ces deux disciplines.

B)Enseignements spécifiques

L’enseignement s’organise autour de thèmes communs transversaux aux deux disciplines soins palliatifs et douleur et des spécificités de prise en charge.

Thèmes communs obligatoires soins palliatifs-douleur :

  • Définitions et évolution des concepts en matière de douleur, souffrance, et soins palliatifs
  • Épidémiologie, données médico-économiques
  • Les aspects médico-légaux, juridiques et déontologiques dans ces deux disciplines
  • Bases fondamentales de la douleur
  • Douleur et cancer
  • Évaluation de la douleur, des autres symptômes et de la qualité de vie
  • Communications et relations (patient, famille, équipe)
  • Aspects éthiques
  • Traitements médicamenteux antalgiques et symptomatiques
  • Prise en charge non pharmacologique et différentes stratégies
  • Les aspects psychopathologiques
  • Structures et organisations
  • Travail interdisciplinaire en équipe

Thèmes communs optionnels soins palliatifs-douleur :

  • Organisation de la prise en charge de la douleur chronique et des soins palliatifs
  • Pédiatrie (douleur et soins palliatifs)
  • Personnes âgées (douleur et soins palliatifs)
  • Douleurs aiguës
  • Douleurs abdomino-pelviennes chroniques
  • Recherche, essais cliniques (douleur et soins palliatifs)
  • Méthodes pédagogiques (douleur et soins palliatifs)
  • Explorations cliniques et paracliniques des syndromes douloureux
  • Psychopathologie de la douleur chronique (II)
  • Neurochirurgie de la douleur
  • Techniques dites “invasives”
  • Socio anthropologie de la douleur et de la mort
  • Situations non oncologiques (VIH, neuro logie)
  • Prise en charge au domicile
  • Deuils

Spécificités de la médecine palliative :

  • Approche globale du patient, accompagnement de la personne malade et de ses proches
  • Symptômes, urgences, agonie (phase ultime)
  • Les aspects éthiques de la prise en charge

Spécificités de la médecine de la douleur :

  • Douleurs neuropathiques
  • Douleurs liées aux pathologies de l’appareil locomoteur
  • Céphalées et algies oro-faciales

II – Formation pratique

La durée de la formation pratique est de 4 semestres dont deux dans un service hospitalier agréé (lien vers la liste des services agréés)assurant la prise en charge de la douleur et des soins palliatifs. Ces semestres pourront être effectués dans le respect des dispositions de l’article 15 du décret du 16 janvier 2004 et après avis du coordonnateur du DESC, en dehors d’un centre hospitalier-universitaire

III – Modalités d’organisation à Nancy

Nombre de postes :Non défini

Modalités de sélection :Indéterminé, sachant qu’aucun IMG à ce jour n’a été récusé.

Difficultés dans la réalisation de la maquette:2 stages sur 4 en CHU (douleur et soins palliatifs), 2 des 4 stages peuvent être effectués dans des services spécialisés exerçant régulièrement sur le thème de la douleur chronique ou des soins palliatifs et ayant établi des relations étroites avec les structures Douleur.

Modalités de validation:Participation obligatoire aux enseignements pour valider la formation théorique (6 séminaires de 2 jours en 1ère année, 3 séminaires de l’orientation choisie (Douleur ou Palliatif) en 2ème année, séminaires optionnels…), validation des terrains de stage agréés, présentation/soutenance d’un mémoire ou d’une publication, appréciation du coordonnateur, avis du directeur de l’UFR.

Contact :

Pr Baroche :g.barroche@chu-nancy.fr
Pr Guillemin :f.guillemin@nancy.fnclcc.fr

Médecine légale

Médecine légale et expertise médicale

Coordonnateur : Pr Coudane

Pour postuler le diplôme d’études spécialisées complémentaires de médecine légale et expertises médicales, les candidats doivent justifier, préalablement à la première inscription en vue du diplôme d’études spécialisées complémentaires, de la validation d’un enseignement préparatoire de médecine légale.

Cet enseignement est organisé par les unités de formation et de recherche de médecine avec la participation d’enseignants des disciplines juridiques.

Il comprend :

  • vingt heures consacrées aux notions juridiques de base : les sources du droit (principes supérieurs, loi, règlement, place de la déontologie, comité d’éthique), l’organisation judiciaire, éléments de procédure ;
  • vingt heures consacrées au droit de l’exercice médical : contrat de soin, secret professionnel, responsabilité médicale…

Il est validé sur entretien avec un jury d’au moins deux membres dont un enseignant-chercheur relevant des disciplines juridiques.

I – Enseignements (150 h environ)

A) Enseignements de base

  • thanatologie générale et pratique
  • aspects médico-légaux des agressions
  • législation médico-sociale
  • expertises médico-légales
  • pathologie séquellaire et réparation médicale et juridique du dommage corporel

B) Enseignements optionnels

Deux enseignements à choisir parmi les suivants :

  • criminologie et psychiatrie légale
  • toxicologie médico-légale
  • criminalistique
  • aspects médico-légaux de la sexualité et de la reproduction
  • éthique et santé, médecine et droits de l’homme

L’un des enseignements du diplôme d’études spécialisées d’anatomie et cytologie pathologiques.

Des enseignants des disciplines juridiques participent à l’enseignement de ces modules.

II – formation pratique

Quatre semestres dans des services agréés (lien vers la liste des services agréés) pour le diplôme d’études spécialisées complémentaires de médecine légale et expertises médicales. Au cours de cette formation, la pratique régulière d’autopsies médico-légales et d’expertises médico-légales est obligatoire.

III – Modalités d’organisation à Nancy

Nombre de postes : 1 par an actuellement

Modalités de selection : sur dossier de candidature, motivation et projet

Difficultés dans la réalisation de la maquette : peu de stages validant pour les IMG, 1 poste par an, financement du poste par l’ARS

Modalités de validation : mémoire de DESC (qui peut être un projet de recherche avec publication). Inscription au Master 2 de Médecine Légale et Ethique de la Santé.

Remarques diverses : l’accès à ce DESC aux IMG est très difficile à Nancy. Le nombre de stages de médecine générale validant ce DESC est limité.

A ce jour les stages sont :

  • Service d’Accueil des Urgences de Nancy : très demandé par les postulants du DESC d’urgences
  • Unité d’Hospitalisation et de Soins Incarcérale (UHSI): accès possible
  • Service de médecine légale : uniquement accessible par un projet professionnel (5e ou 6e semestre)

Contact : Dr L. Martrille, chef de service de Médecine Légale, l.martrille@chu-nancy.fr

Médecine du sport

Médecine du sport

Coordonnateur : Pr Chenuel

I – Enseignements (150 h environ)

A) Enseignements généraux

– Méthodologie de l’évaluation des pratiques de soins et de la recherche clinique et épidémiologique en médecine du sport ;

– Organisation, gestion, éthique, droit et responsabilité médicale en médecine du sport.

B) Enseignements spécifiques

– Réglementation et aptitude au sport ;

– Dopage ;

– Psychologie et psychopathologie du sportif ;

– Pathologies macro et micro-traumatiques spécifiques de l’appareil locomoteur, adaptation cardio-vasculaires ;

– Adaptations respiratoires ;

– Adaptations neuro-musculaires ;

– Nutrition ;

– Surentraînement ;

– Activités sportives en conditions particulières : altitude, plongée ;

– Activités sportives de la femme ;

– Activités sportives de l’enfant et de l’adolescent ;

– Handicap et sport ;

– Maladies chroniques et sport.

II – Formation pratique

Deux semestres obligatoires : (lien vers la liste des services agréés)

– Le premier dans un service ayant une activité clinique, d’imagerie et de rééducation fonctionnelle consacrée à l’appareil locomoteur.

– Le second dans un service spécialisé dans les explorations fonctionnelles des sportifs.

Deux semestres libres, dont un au moins devra être différent des stages obligatoires.

Un semestre peut être effectué dans un établissement sportif agréé ou auprès d’une fédération sportive préalablement agréée.

III – Modalités d’organisation à Nancy

Nombre de postes :1 par an

Modalités de sélection :motivation (ancien athlète, formation complémentaire DU/DIU traumatologie du sport, imagerie du sport…), classement ECN en dernier recours. Se manifester le plus tôt possible auprès du Dr Chenuel en prenant rendez-vous avec lui et en lui envoyant une lettre officielle de motivation ce qui permettra aux candidats d’être connus et contactés en temps voulu.

Difficultés dans la réalisation de la maquette: trouver un post internat dans un terrain de stage agréé. Une solution possible est de faire une médaille d’or mais là encore c’est difficile à prévoir et rien est certain pour ce genre de poste.

Modalités de validation: En plus de la validation des stages en terrain agréés, il faut soutenir un mémoire lors du congrès annuel de la Société Française de Médecine du Sport et participer aux cours lors des séminaires nationaux généralement à Paris deux ou trois fois par an.

Contact :

– Dr Chenuel Bruno, service des Explorations de la Fonction Respiratoire et de l’Aptitude à l’Exercice, CHU Nancy-Brabois.

Tel : 03 83 15 78 21

Mail : b.chenuel@chu-nancy.fr

Urgences

Médecine d’urgence

Coordonnateur : Pr Bollaert

 

I – Enseignements (150 h environ)

Enseignement clinique intégré à partir des motifs de recours aux structures d’urgence :

– Techniques utilisées en médecine d’urgence ;

– Organisation et missions des structures d’urgence ;

– Moyens humains et techniques des structures d’urgence ;

– Aspects fonctionnels et comportementaux de la médecine d’urgence.

Cet enseignement sera multidisciplinaire et interactif. Il s’appuiera notamment sur des études de cas, des séminaires, des travaux pratiques, des conférences de synthèse. Il comprendra également une formation à l’autoapprentissage et à l’auto-évaluation.

II – Formation pratique

Pour valider la maquette les étudiants devront avoir accompli au cours du 3e cycle des études médicales au moins un semestre dans chacun des terrains de stage suivants dont au moins deux dans un centre hospitalier universitaire : (lien vers la liste des services agréés)

– SAMU-SMUR ;

– Service des urgences d’adultes ;

– Service ou unité d’urgences pédiatriques ;

– Service ou unité de réanimation ou de soins intensifs médicaux, chirurgicaux, ou médico-chirurgicaux.

III – Modalités d’organisation à Nancy

Nombre de postes :8 financés par le CHU + 4 non financés. Les 4 postes supplémentaires devront établir un contrat d’engagement avec un CH de périphérie qui en contre partie financera le DESC.

Modalités de selection :Classement ECN

Difficultés dans la réalisation de la maquette :2 stages d’urgence à réaliser au CHU dans le cursus, ainsi qu’un stage en réanimation

Modalités de validation :Soutenir un mémoire de DESC. La thèse et le mémoire de DES de médecine générale doivent être validés avant la fin de l’internat de médecine générale. La thèse ne peut faire office de mémoire de DESC.

Contact :Pr Bollaert Pierre Edouard : pe.bollaert@chu-nancy.fr

Vasculaire

Médecine vasculaire

Coordonnateur : Pr Wahl

I – Enseignements (150 h environ)

A) Enseignements de base

– Arthériopathies périphériques ;

– Arthériopathies supra-aortiques et cervico- encéphaliques ;

– Maladies veineuses ;

– Maladies lymphatiques ;

– Microcirculation clinique ;

– Hémodynamique et explorations vasculaires périphériques.

B) Enseignements optionnels

Deux enseignements à choisir parmi les suivants (liste non limitative qui sera fonction des intérêts et possibilités

des établissements) :

– Angiologie et médecine interne ;

– Thérapeutique en angiologie ;

– Aspects professionnels de l’angiologie.

II – Formation pratique

Quatre semestres dans des services agréés(lien vers la liste des services agréés) pour le diplôme d’études spécialisées de médecine vasculaire. Un de ces semestres devrait si possible être effectué dans un laboratoire agréé pour le diplôme d’études spécialisées de médecine vasculaire.

Cette exigence ne s’applique pas aux candidats titulaires d’un diplôme d’études approfondies ou d’un master recherche dans le domaine des maladies du sang et des vaisseaux.

III – Modalités d’organisation à Nancy

Nombre de postes :

Modalités de selection :

Difficultés dans la réalisation de la maquette

Modalités de validation

Remarques diverses

Contact…

Nutrition

Nutrition

Coordonnateur : Pr Ziegler

I – Enseignements (150 h environ)

– Aliments : digestion, absorption, métabolismes ;

– Métabolisme énergétique : aspects biochimiques et physiologiques ;

– Oligo-éléments ;

– Besoins nutritionnels et explorations de l’état nutritionnel ;

– Additifs alimentaires et toxicologie alimentaire ;

– Épidémiologie nutritionnelle : buts et méthodes ;

– Conservation et dégradation des aliments ;

– Législation des aliments et produits diététiques ;

– Dénutritions ;

– Alcool et alcoolisme ;

– Vitamines et avitaminoses ;

– Lipoprotéines et dyslipoprotéinémies ;

– Obésités et troubles du comportement alimentaire ;

– Diétothérapie ;

– Alimentation entérale assistée ;

– Alimentation parentérale ;

– Nutrition, immunité et allergie.

II – Formation pratique

Quatre semestres dans des services agréés (lien vers la liste des services agréés) pour le diplôme d’études spécialisées de nutrition.

III – Modalités d’organisation à Nancy

Nombre de postes :

Modalités de selection :

Difficultés dans la réalisation de la maquette

Modalités de validation

Remarques diverses

Contact…

Pharmacologie

Pharmacologie clinique et évaluation thérapeutique

Coordonnateur : Pr Gillet

I – Enseignements (150 h environ)

A) Enseignements de base

– Applications pratiques des données pharmacocinétiques et métaboliques ;

– Méthodologies des essais thérapeutiques et bonnes pratiques cliniques ;

– Études expérimentales nécessaires à l’étude d’un médicament chez l’homme ;

– Pharmacovigilance et toxicologie clinique ;

– Stratégie thérapeutique : méthodes décisionnelles, en particulier en situation thérapeutique habituelle ;

– Pharmacologie clinique et santé publique (économie, législation, recherche et développement).

B) Enseignements optionnels

Trois enseignements à choisir parmi les suivants :

– Cardiologie, néphrologie, pneumologie ;

– Neurologie, rhumatologie, ophtalmologie ;

– Psychiatrie ;

– Endocrinologie et métabolismes, médecine de la reproduction ;

– Anesthésie-réanimation ;

– Gastro-entérologie, hépathologie ;

– Pédiatrie ;

– Pathologie infectieuse et tropicale ;

– Réanimation médicale.

Tous autres enseignements après accord du coordonnateur du diplôme d’études spécialisées complémentaires.

II – Formation pratique

Quatre semestres dans des services agréés (lien vers la liste des services agréés) pour le diplôme d’études spécialisées complémentaires de pharmacologie clinique et évaluation des thérapeutiques.

III – Modalités d’organisation à Nancy

Nombre de postes :

Modalités de selection :

Difficultés dans la réalisation de la maquette

Modalités de validation

Remarques diverses

Contact…

Gériatrie

Gériatrie

Coordonnateur : Pr Bénétos

I – Enseignements (200  environ)

A)Enseignements généraux

– Méthodologie : évaluation des pratiques de soins – Recherche clinique et épidémiologique en gériatrie ;

– Éthique du soin et de la recherche clinique en gériatrie – Droit et responsabilité médicale en gériatrie.

B)Enseignements spécifiques

– Aspects épidémiologiques et démographiques du vieillissement.

Biologie du vieillissement

– Génétique moléculaire et mécanismes moléculaires fondamentaux du vieillissement ;

– Vieillissement cellulaire et matriciel ;

– Modèles d’études du vieillissement et leurs limites (exemples de modèles expérimentaux, in vivo et in vitro) ;

– Vieillissement des tissus et organes.

Les grands processus pathologiques survenant chez les personnes âgées et leurs traitements

– Pathologies neurodégénératives (notamment Alzheimer et maladie apparentées) ;

– Pathologies cardio-vasculaires ;

– Pathologies osthéoarticulaires ;

– Troubles métaboliques spécifiques ;

– Dénutrition ;

– Atteintes sensorielles et locomotrices.

Spécificités liées au grand âge

– Les pathologies chroniques et la polypathologie ;

– La pathologie en cascade ;

– Le concept de fragilité ;

– Perte d’autonomie : du concept à l’évaluation et à la prise en charge ;

– Psychologie du vieillissement – états de régression – désafférentation sensorielle ;

– La fin de vie – Soins palliatifs.

Spécificités des prises en charge en gériatrie

– Maniement des médicaments – Particularités des effets iatrogènes ;

– Rééducation – réadaptation ;

– Prise en charge psychogériatrique ;

– Évaluations gérontologiques.

Santé publique et vieillissement

– Le patient âgé et son environnement ;

– Organisations des structures gérontologiques ;

– Filières et réseaux ;

– Organisation des soins gériatriques à domicile, à l’hôpital ;

– Protection juridique des personnes âgées.

Prévoyance et prévention en gérontologie

– Longévité, vieillissement réussi (prévoyance et prévention primaires) ;

– Préventions secondaires et tertiaires des handicaps liés au vieillissement.

II – Formation pratique

La durée de la formation pratique est de 6 semestres : (lien vers la liste des services agréés)

  • Trois semestres – dont deux en post-internat -dans des services de gériatrie ;
  • Trois semestres dans des services validant pour le DESC de gériatrie dont si possible un de médecine interne.

Au cas où un candidat n’aurait pas accompli le semestre de gériatrie pendant son internat, le coordonnateur du DESC peut accepter qu’il valide la totalité de ses stages pratiques en cours depost-internat.

III – Modalités d’organisation à Nancy

Nombre de postes :2 par an, possibilité d’un 3ème en cours de discussion. Dépend surtout des possibilités de post internat ensuite, à discuter au cas par cas avec le coordonnateur local..

Modalités de sélection :Entretien avec le coordonnateur local sur les motivations et le projet professionnel.

Difficultés dans la réalisation de la maquette:Inscription avant le début de la 3ème année. 3 semestres dans un service de gériatrie agréé pour le DESC. 3 semestres dans un service agréé d’un centre spécialisé pour le DESC sous réserve de l’accord du coordonnateur. Le semestre accompli en dernier semestre dans le cadre du projet professionnel peut, après accord du coordonnateur être validant pour le DESC. Post internat dans le service de gériatrie du CHU de Nancy et/ou dans un des services agréés pour le DESC avec accord du coordonnateur local. Tout ceci à superposer avec la maquette du DES de médecine général …

Modalités de validation:Capacité de Gérontologie sur 2 ans obligatoire + soutenance d’un mémoire

Contact :

Pr Benetos: a.benetos@chu-nancy.fr

Dr Perret-Guillaume :c.perret-guillaume@chu-nancy.fr

Année de recherche

Année de recherche

 

L’année de recherche est un moyen de financer la réalisation d’un projet de recherche durant une année : Master 2 Recherche ou thèse de sciences. L’interne est donc en disponibilité1 rémunérée pendant un an. Durant cette disponibilité, il peut effectuer des gardes dans un établissement public de santé, après accord du Directeur de cet établissement. Cette année de recherche est composée d’un stage théorique de 6 mois, d’un stage en laboratoire de 6 mois et d’un travail de recherche en France ou à l’étranger.

Il est possible de réaliser une année de recherche à partir de la deuxième année d’internat. Depuis le 21 janvier 2016, il est désormais possible de la faire à la fin de l’internat.

L’interne en année de recherche est soumis aux clauses d’un contrat et perçoit une rémunération égale à la moyenne des émoluments alloués aux internes de 2ème et de 3ème années.

Chaque année, un arrêté fixe le nombre de postes d’année de recherche offerts par inter-région et par promotion d’internes.

Les internes doivent alors déposer leur dossier de candidature dans les deux mois suivant la publication de l’arrêté (en avril le plus souvent). La réponse de la commission d’attribution des années de recherche est communiquée en septembre. Sont sélectionnés uniquement les postulants ayant un projet de « qualité suffisante », sans tenir compte du rang de classement aux Epreuves Classantes Nationales (ECN).

Conditions d’obtention :

  • Être inscrit en Troisième Cycle,
  • Il est conseillé de posséder un Master 1 validé, dans le même domaine,
  • Déposer un dossier de candidature auprès de l’Unité de Formation et de Recherche (UFR) dont vous dépendez.

Ce dossier de candidature spécifique à chaque UFR comporte le plus souvent :

  • Un document comportant les coordonnées de l’interne.
  • Le curriculum vitae de l’interne.
  • Le projet de recherche détaillé (cf. arrêté du 4 octobre 2006)

Dossier d’inscription :

http://www.medecine.univ-lorraine.fr/enseignement/3e_cycle/pdf/DOSSIER_ANNEE_RECHERCHE_2016_2017.pdf